avec rodrigo marchewski - fest zic en partage


nous voici, rodrigo et moi, attention DUO dangereux!!
super ambiance, salle pleine... ca la fait, dommage que
c'etait trop court ! nous aussi on en avait encore tres envie!

Mundo's band en toute intimite au Biplan


ce jour la on etait un mundo's band tres intimiste - nourdine, stephane et moi - bien sur tout le mundo's chantait, meme cecile ! c'etait un petit apero avant de reprendre mundo's band quartet avec mike rajamahendra (batterie), alexis therain (guitare), stephane beaucourt (basse) et moi(chant et guitare)... du bresil bien funky a deguster bientot!

joaninha - aeronef / parc du heron

video cette video a ete faite par mon super pote SUPER FREEDO... l'homme de l'image qui a toujours l'oeil derriere des objectifs, quand ce n'est pas la video c'est la photo ou ca station laptop de montage, enfin, il est tellement terrible qu'il n'utilise des lunettes que pour ne pas regarder le monde directement avec les yeux... je rigole enfin!!

le troisieme oeil du cactus

video
cette video aussi a ete faite par mon super pote SUPER FREEDO... ca me fait d'autant plaisir que je me reconnais plus trop avec les cheveux lisses !
a part ca c'est un petit assemblage d'une periode et c'est toujours cool pour passer a autre chose !

M6 sortie de mitade

video
celui-la a deux motifs d'etre la, d'abord pour que les bresiliens puissent un peu voir lille - c'est quand meme la ville ou je vis - et aussi, j'aime bien l'idee de constant mouvement du mini clip qui est vachement representatif du theme de la chanson 'pouco caso' avec l'idee d'y aller et encore y aller et encore et encore !

canal 9 - petit reportage

video
c 'etait rigolo l'invitation de canal 9 pour faire ce reportage... c'etait l'annee du bresil en france - rien de tres original, mais avec le choix d'etre un peu intime, un peu comme au bled ca etait !

zaboumboum roubaix a l'accordeon

zaboumboum c'est une drole d'histoire : j'avais depuis longtemps eu envie de faire du forro et aucune chance - pas de sanfoneiro qui veuille se mettre au forro - jusqu'au jour ou un carioca(habitant de rio) rodrigo arrive a lille et par la force des choses (amis commun, lille c'est un bled, etc) en etait sense se croiser un jour ou l'autre et ce jour est arrivee, et oui, il fesait du forro et ca tombait plutot bien ! la deuxieme chose, tres forte aussi, c'est mon origine nordestine et la decouverte plus approfondi d'un citadin nordestin lui aussi, qui fesait un forro un peu plus urbain que celui de mon enfance : jackson do pandeiro ! la troisieme c'est que encore une fois par la force des choses - une invitation nos a fait faire\les choses plus vite que l'on n'imaginait - le festival de l'accordeon de wazemmes et benoit le sauvage qui n'ayant pas de nom de groupe a dit -puisqu'il fallait donner un nom - mets 'zaboumboum' et oui, tout le monde accroche et c'est reste !

afro brasil - biplan

avant de commencer a parler de 'afro brasil' il faut encore une fois parler de rencontre et d' attirance pour la capoeira (musique y compris bien sur); la pratique avec bizarro(prof de capoeira a lille)... ensuite la tenue de la baguette et une petite insistence pour ameliorer le son du berimbau - de cote de mestre jota-jota(aussi prof de capoeira a lille) ! bien sur, comme pour le reste, les rencontres c'est un bon debut, mais il faut un peu se faire mal au doigts et a la gorge (pra cantar como homme, ne nao?) - a part ca je me suis frotte tres fort pendant 6 ans (prof de musique a salvador de bahia) a tout ca : par le carnaval, les bandes afro, le frevo, les 'trios electrique'... les fetes de quartier avec les 'rondes de capoeira' , 'o samba de roda' - de tout ca - l'idee de faire quelque chose de transdisciplinaire ensemble : 'afrobrasil', 'brasilmenino'; un ensemble de musiques et danses qui vient un peu habiller un lieu en fonction de sa taille - club, salle de spectacle ou rue - l'univers d'un festival, tous ou jeune public, mais aussi puissance sonere - sonorise ou total accoustique ! voili, voila ! la guitare c'etait pour le reggae et le cavaquinho do 'rama', c'est qu'on a fini en samba de roda moderno(le cavaquinho venez d'arriver de sao paulo et pas pu resister!).

bal à fives


au depart c' etait une invitation de la mairie de lille avec carte blanche pour que l'on cococte un bal bresilien - c'est devunu le 'bal brasil afro funk'... qui reprend un peu l'esprit des bals, gafieiras, galpao d'ecole de samba ou bloco de carnaval, mais aussi l'esprit de la rue avec les trios electriques, tres comunicatif et participatif !

zaboumboum Maison Folie de Wazemmes




trio pitu




Pagode et forro - so nao dançou quem tinha perna quebrada !!

hier, ontem, yesterday au "salsero"


la chose la plus importante ?

respirar !`

les couleurs, ainda nao entendi muito bem comment ça fonctionne no blog !!
cada vez que tento mudar une couleur, mon anglais me diz t'as rien compris !!